Projet Montréal s’engage à planter jusqu’à 30 000 arbres sur le mont Royal

En bref

L’agrile du frêne menace quelque 27 000 frênes sur le mont Royal. Afin d’éviter que la Montagne ne soit dégarnie comme elle l’a été dans les années 1950, Projet Montréal s’engage à y planter jusqu’à 30 000 arbres d’ici 10 ans.

 

Faits saillants

  • Projet Montréal souhaite mettre à jour l’inventaire des arbres sur le mont Royal, réduire la propagation de l’agrile du frêne et remplacer le plus rapidement possible les arbres abattus afin de maintenir la canopée et empêcher le développement de plantes envahissantes.
  • Depuis le début de l’année 2016, près de 200 frênes ont été abattus sur le mont Royal alors que 13 l’avaient été entre 2012 et 2016. Sur l’ensemble de l’île, l’équipe du maire Coderre estime qu’un frêne sur deux devra être abattu.

 

Citations 

« Le mont Royal est le symbole et le poumon de Montréal. Nous ne permettrons pas que la Montagne retrouve son surnom de mont Chauve, qu’elle avait acquis il y a 60 ans à la suite d’importantes coupes dans ses sous-bois. Il est encore temps d’agir pour protéger le couvert végétal du mont Royal, mais il faut faire vite. » - Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal

 

« L’administration de Denis Coderre a tant tardé à agir qu’une majorité des frênes du mont Royal risquent aujourd’hui d’être infestés par l’agrile et, ultimement, d’être abattus. Attendre en croisant les doigts est la pire stratégie qui soit. En agissant maintenant, on évite de défigurer la montagne, les problèmes d’érosion et la propagation d’espèces envahissantes. » - Sue Montgomery, candidate à la mairie de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce

Please check your e-mail for a link to activate your account.