Projet Montréal s’engage à prévoir des terrains pour la construction de nouvelles écoles dans les nouveaux développements

école

Montréal, le jeudi 22 juin 2017 – Projet Montréal s’engage à toujours prévoir des terrains dédiés à la construction de nouvelles écoles dans les nouveaux développements immobiliers afin de mieux répondre aux besoins grandissants des familles montréalaises. « Les écoles sont au cœur de la vie de nos quartiers et la proximité des écoles est un élément important pour les familles qui s’établissent à Montréal. Or, les écoles de Montréal débordent, des centaines d’enfants devant fréquenter des écoles situées loin de leur demeure. Ça ne peut plus durer. La Ville de Montréal a un rôle à jouer pour rétablir la situation. Elle doit prévoir des terrains dans les nouveaux développements afin que les commissions scolaires puissent y construire de nouvelles écoles et c’est ce que nous avons l’intention de faire », a déclaré Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle.

Projet Montréal souligne que la Ville de Montréal a l’argent nécessaire pour réserver des terrains en vue de construire de nouvelles écoles. L’administration Coderre a simplement choisi de dépenser ces sommes ailleurs. « La Formule E aura reçu 24 M$ en plus d’une caution de 10 M$ de la Ville de Montréal. De plus, la Ville investira 35 M$ dans l’amphithéâtre du parc Jean-Drapeau et 52 M$ dans la construction de nouveaux paddocks et de pavillons d’hospitalité pour le Grand Prix de Formule 1. Bref, l’argent ne manque pas. Ce qui manque, c’est un sens des priorités », a souligné Valérie Plante.

La cheffe de Projet Montréal dénonce d’ailleurs le manque de leadership de l’administration Coderre dans plusieurs dossiers, dont l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants et le PPU Assomption Nord, où d’importants projets immobiliers verront le jour sans qu’aucune école ne soit dans les plans. « Montréal ne doit pas répéter les erreurs du passé, soit de lancer d’importants développements immobiliers sans que des infrastructures publiques, comme des écoles, soient prévues dans les projets. Les besoins sont urgents, surtout si on veut attirer et retenir les familles à Montréal. Nous ne pouvons accepter que les commissions scolaires soient perpétuellement en mode attente », a conclu Valérie Plante.

 

Renseignements :

Marc-André Viau, attaché de presse, Opposition officielle à la Ville de Montréal 514 872-1108 / 514 245-6838 marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.