Projet Montréal entend mettre un terme à l’application laxiste des principes de la Vision zéro à Montréal

Vision Zero

Montréal, le mardi 4 juillet 2017 –  Le bilan de l’administration Coderre en matière de Vision zéro est peu reluisant, constate Projet Montréal. Le plus récent bilan annuel du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) révèle une hausse de 36% des piétons décédés à la suite d’une collision avec un véhicule. Novembre venu, Projet Montréal entend mettre en œuvre les mesures nécessaires pour améliorer la sécurité routière à Montréal.

Projet Montréal dénonce le peu de sérieux avec lequel Denis Coderre s’est attaqué à la sécurisation des déplacements des piétons et des cyclistes depuis qu’il a annoncé l’adhésion de Montréal aux principes de la Vision zéro. « Il ne faut pas se limiter à changer les panneaux de vitesse sur les rues. Il faut absolument revoir la géométrie des rues pour que tous les usagers s’y sentent en sécurité. C’est ce que nos équipes dans le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest et Rosemont–La Petite-Patrie ont fait avec beaucoup de succès depuis huit ans et c’est ce que avons l’intention de faire au cours d’un prochain mandat », a souligné Marianne Giguère, porte-parole de l’Opposition officielle en matière d’enjeux piétons et cyclistes.

Saillies de trottoirs, dos d’ânes, élargissements de trottoirs, aménagements de pistes cyclables sécuritaires, traverses piétonnes surélevées, Projet Montréal n’a pas chômé au cours des huit dernières années pour sécuriser les déplacements des piétons et cyclistes. « L’administration Coderre n’a pas eu le même courage. On ne compte plus les occasions ratées d’améliorer la sécurité des déplacements dans nos rues. On n’a qu’à penser aux travaux sur les rues Jarry et Peel, et sur le boulevard Saint-Michel, qui ont été faits sans que des améliorations à l’aménagement soient apportées. On est très loin de la Vision zéro », a ajouté Marianne Giguère.

En plus de s’engager à systématiquement revoir la géométrie des rues dès que des travaux y sont prévus, Projet Montréal entend agir immédiatement sur toutes les rues et intersections accidentogènes. « On ne peut plus accepter d’attendre des mois, voire des années, pour des améliorations. Une analyse des lacunes doit être faite et des correctifs doivent être apportés le plus rapidement possible. Une vraie Vision zéro, ça passe par l’action, pas par des paroles en l’air », a conclu Marianne Giguère.  

Please check your e-mail for a link to activate your account.
    commented on Projet Montréal entend mettre un terme à l’application laxiste des principes de la Vision zéro à Montréal 2017-07-07 04:51:41 -0400
    En effet, on peut réduire la limite de vitesse à 20km, mais si la police ne le fait pas respecter, ce ne sont que des mots en l’air. Je vois tous les jours des automobilistes rouler trop vite dans la zone scolaire sur la rue St-Dominique entre les rues St-Zotique et Dante, dans la Petite-Italie.