Début de la collecte des matières organiques dans les immeubles de 9 logements et plus

MONTRÉAL, le 2 mars 2020 - Jean-François Parenteau, responsable de l'environnement et des services aux citoyens au sein du comité exécutif, a annoncé que la collecte des matières organiques dans les immeubles de 9 logements et plus débutera en 2020.

Plusieurs modalités de collecte seront testées au cours de la prochaine année dans quatre arrondissements : Montréal-Nord, Saint-Laurent, Le Sud-Ouest et Ville-Marie. En fonction des observations qui seront faites dans ces arrondissements, la Ville pourra s'adapter et apporter les corrections nécessaires pour la mise en œuvre du déploiement progressif de la collecte à tous les immeubles de 9 logements et plus.

Cette démarche permettra à la Ville de mieux planifier le déploiement de la collecte à grande échelle. Elle permettra de :

  • déterminer les meilleures pratiques et les meilleurs outils à mettre en place pour les collectes dans des immeubles de multilogements;
  • observer les différents modes de collectes;
  • analyser la performance de certains outils de collecte en fonction des caractéristiques d'immeubles différents;
  • mettre à l'essai différentes façons d'informer les citoyennes et les citoyens;
  • identifier les accélérateurs et les freins à l'implantation.

La première phase de déploiement de la collecte de résidus organiques dans les immeubles de 9 logements et plus touchera un maximum de 4 000 logements dans chaque arrondissement ciblé, qui présentent des particularités représentatives de la diversité de cadre bâti du territoire montréalais.

L'objectif est d'offrir la collecte des matières organiques à 100 % des citoyennes et des citoyens d'ici 2025.

Citations:

« Le déploiement de la collecte des matières organiques dans les immeubles de 9 logements et plus fait partie des actions prioritaires identifiées dans le projet de Plan directeur de gestion des matières résiduelles 2020-2025 (PDGMR) que nous avons présenté récemment. Cette collecte permettra à Montréal de tendre vers le zéro déchet d'ici 2030 et de valoriser davantage de matières organiques. À Montréal, les matières organiques représentent plus de la moitié des résidus enfouis, soit 55 %. Et la plus grande partie provient de nos résidus de table. Nous devons les valoriser de façon écoresponsable. Avec l'annonce d'aujourd'hui, nous nous donnons les moyens de nos ambitions », a déclaré Jean-François Parenteau, responsable de l'environnement et des services aux citoyens au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Grâce au travail conjoint des équipes de l'arrondissement de Saint-Laurent et de la Ville centre, nous sommes heureux d'annoncer aujourd'hui l'extension de la collecte des matières organiques à Saint-Laurent. Cela contribuera sans aucun doute à une meilleure participation des résidentes et résidents et à augmenter significativement les matières valorisées sur notre territoire. Ce faisant, nous demeurons à l'écoute de nos citoyens qui sont chaque jour plus nombreux à vouloir faire leur part dans ce contexte d'urgence environnementale », a déclaré Alan DeSousa, maire de l'arrondissement de Saint-Laurent.

« Avec cette mesure nous répondons aux demandes de plusieurs résidents de Ville-Marie. L'arrondissement comporte beaucoup d'immeubles de 9 logements et nous espérons implanter la collecte éventuellement sur l'ensemble du territoire. Ce projet pilote est un pas significatif dans l'atteinte de nos objectifs de réduction des GES grâce à une meilleure gestion de nos matières résiduelles », a déclaré Robert Beaudry, conseiller du district de Saint-Jacques dans l'arrondissement de Ville-Marie.

« Nous sommes vraiment heureux que le Sud-Ouest prenne part à ce projet pilote. Dans notre arrondissement, les quartiers plus denses tels que Griffintown présentent de nombreux défis pour la collecte brune en raison de leur cadre bâti particulier. Ce projet nous permettra de faire face à ces enjeux et contribuera à la création de milieux de vie modernes, agréables et durables », a souligné Benoit Dorais, maire de l'Arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Nous sommes très heureux de l'implantation de ce projet-pilote qui va permettre d'installer des conteneurs semi-enfouis sur trois de nos rues résidentielles. Nos citoyens du secteur nord-est de l'arrondissement, qui est très dense, pourront ainsi profiter d'installations qui leur permettront de participer à la collecte de résidus alimentaires d'une manière novatrice ainsi qu'à l'effort collectif de réduction des déchets domestiques », ajoute Christine Black, mairesse de l'arrondissement de Montréal-Nord. 

Cette démarche est en cohérence avec les orientations de l'administration municipale et celles du projet de PDGMR 2020-2025 visant notamment à détourner 85 % des matières résiduelles de l'enfouissement d'ici 2030. Rappelons que Montréal s'est engagée à tendre vers le zéro déchet en signant la déclaration Advancing Towards Zero Waste, dans le cadre du C40 Cities.

Au cours des derniers mois, l'administration a également annoncé le début d'un projet pilote pour la collecte des résidus alimentaires dans 22 écoles de Montréal. Cette phase du projet permettra à la Ville de Montréal de réunir les informations nécessaires afin d'établir une stratégie de déploiement de la collecte des résidus alimentaires pour l'ensemble des écoles, soit plus de 700 établissements.

Rappelons également que, depuis la fin 2019, tous les immeubles de 8 logements et moins ont accès à la collecte des matières résiduelles.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

Please check your e-mail for a link to activate your account.