Projet Montréal veut préserver le Conseil du patrimoine

Maison Alcan 

Montréal, le mercredi 10 mai 2017 – Projet Montréal souhaite que Montréal reconnaisse l’importance du Conseil du patrimoine, une instance essentielle à la protection du patrimoine montréalais dont l’existence pourrait être menacée par le projet de loi 121. « Le Conseil du patrimoine a joué un rôle essentiel dans de nombreux dossiers de sauvegarde du patrimoine montréalais. Il a d’ailleurs permis de bonifier des dizaines de projets, dont ceux de la Maison Alcan, du Mount Stephen Club, du domaine des Franciscains et du square Viger. Rien ne saurait remplacer l’expertise unique qu’offre le Conseil du patrimoine », a déclaré Luc Ferrandez, maire du Plateau-Mont-Royal.

En plus de ne pas avoir formellement accordé son appui au Conseil du patrimoine, le maire Coderre a proposé, le 29 mars, de le remplacer par des comités locaux du patrimoine. Or, ce changement priverait les arrondissements d’une expertise de grande qualité. « Le Conseil du patrimoine est formé de spécialistes en architecture, en architecture de paysage, en urbanisme, en histoire et en écologie. Leurs avis permettent non seulement d’assurer la conservation et la mise en valeur du patrimoine, ils en permettent la compréhension. Montréal ne peut se priver de l’apport du Conseil du patrimoine », a ajouté Anne-Marie Sigouin, porte-parole en matière du patrimoine.

L’Opposition officielle déposera, lors du prochain conseil municipal, une motion demandant au comité exécutif de réitérer le rôle primordial qu’exerce le Conseil du patrimoine et de s’engager à le préserver dans sa forme actuelle. « À plusieurs reprises, l’administration Coderre a raté l’occasion de se prononcer ou d’agir pour la préservation du patrimoine montréalais. On n’a qu’à se rappeler des six bâtiments patrimoniaux abandonnés qui ont été ravagés par les flammes en 2016, ou plus récemment, à l’absence de positionnement de l’administration face à la menace qui pèse sur les bâtiments patrimoniaux de la rue Saint-Antoine, voisins du Palais des congrès. Montréal a besoin d’un chien de garde pour assurer la protection et la mise en valeur de son patrimoine et aucune autre instance ne peut offrir une expertise aussi pointue que le Conseil du patrimoine. Il est donc primordial d’en assurer le maintien », a conclu Anne-Marie Sigouin.

Pour consulter les détails de la motion, cliquez ici.

 

Renseignements :

Marc-André Viau, attaché de presse, Opposition officielle à la Ville de Montréal 514 872-1108 / 514 245-6838 marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.