Projet Montréal veut corriger une omission dans la Déclaration soulignant la Journée nationale des Autochtones

Luc Gagnon Sterling Downey Valérie Plante

Montréal, le mercredi 21 juin 2017 – Projet Montréal souhaite faire reconnaître que le conseil municipal de Montréal siège en territoire autochtone non cédé, une omission importante de la Déclaration soulignant la Journée nationale des Autochtones adoptée l’année dernière qui doit être corrigée. À cet effet, en solidarité avec les Premières Nations, Métis et Inuits, l’Opposition officielle demande que le président du conseil municipal débute les séances mensuelles avec une mention à cet effet.

« Reconnaître l’importance des peuples autochtones, métis et inuits passe par des gestes concrets. Corriger cette omission est un geste audacieux qui témoigne de l’engagement sincère de Projet Montréal envers le respect et le dialogue de nation à nation », a déclaré Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle.

Cette marque de reconnaissance est de plus en plus répandue à divers paliers gouvernementaux à travers le pays. Il est donc souhaitable que le conseil municipal de Montréal emboîte le pas. Rappelons d’ailleurs que le dernier congrès de Projet Montréal a débuté avec une cérémonie traditionnelle autochtone.

« Déjà l’an dernier, nous nous étions prononcés en faveur de l’inclusion de cette reconnaissance dans la déclaration. Nous déplorons que l’administration Coderre n’ait absolument rien fait depuis. En cette Journée nationale des Autochtones, il est temps de passer à l’action », a conclu Sterling Downey, conseiller de Desmarchais-Crawford.

 

Renseignements :

Marc-André Viau, attaché de presse, Opposition officielle à la Ville de Montréal 514 872-1108 / 514 245-6838 marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

 

Please check your e-mail for a link to activate your account.