La Ville de Montréal se dote d'un nouvel outil qui lui permettra de favoriser la mixité

MONTRÉAL, le 17 févr. 2020 - La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé aujourd'hui que la Ville de Montréal pourra désormais compter sur un droit de préemption à des fins de logements sociaux et communautaires afin de favoriser la mixité de ses quartiers.

Grâce à l'entente Réflexe Montréal, convenue avec le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal s'était déjà dotée d'un droit de préemption à des fins d'urbanisme. Un autre droit de préemption, cette fois pour les grands parcs, fait aussi partie des outils offerts à la Ville. Le nouveau droit de préemption dont se dote la Ville de Montréal lui permettra d'agir spécifiquement en matière de développement de logements sociaux et communautaires. Quelque 300 lots ont pour le moment été ciblés dans des secteurs en transformation où les besoins en logements sociaux sont criants.

« Montréal est la première Ville au Québec à se doter d'un droit de préemption à des fins de logements sociaux et communautaires. Notre administration continue d'être un chef de file en matière d'habitation et n'hésite pas à sortir du cadre afin de trouver des solutions à une situation particulièrement tendue. Nous le savons, la pénurie de logements frappe durement Montréal et le manque de logements sociaux se fait cruellement sentir auprès des Montréalaises et des Montréalais dans le besoin. En ajoutant ce nouvel outil à notre coffre, qui se garnit sans cesse depuis deux ans, nous agissons pour maintenir la mixité qui fait la richesse de Montréal », a déclaré la mairesse Valérie Plante.

« Le nouveau droit de préemption dont la Ville se dote nous permettra d'être plus agile et de profiter de plus d'occasions pour développer des logements sociaux et communautaires. Le marché immobilier montréalais vit présentement une période d'effervescence exceptionnelle et les terrains qui sont offerts sur le marché trouvent preneurs extrêmement rapidement. Grâce au droit de préemption, la Ville de Montréal aura désormais la chance de mettre plus facilement la main sur des lots qui pourront accueillir des logements sociaux et communautaires dans des secteurs en demande et d'y créer des milieux de vie mixtes », a souligné Robert Beaudry, responsable de l'habitation, de la stratégie immobilière, des grands parcs et du parc Jean-Drapeau au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Les quelque 300 premiers lots ciblés l'ont été dans les arrondissements suivants : Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, Verdun, Ville-Marie, et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Plusieurs lots sont également situés aux abords du nouveau Campus MIL de l'Université de Montréal. D'autres secteurs pourront s'ajouter afin de répondre à l'évolution des besoins en matière de logements sociaux et communautaire.

« Le droit de préemption permettra à la Ville de Montréal d'avoir un impact structurant sur le marché locatif montréalais. Allié à notre stratégie 12 000 logements, à notre Règlement pour une métropole mixte, au nouveau programme Réno logement abordable et à notre plan d'action en matière de salubrité, ce nouvel outil nous permettra d'être encore plus proactifs dans le domaine de l'habitation, qui constitue une priorité de notre administration », a conclu la mairesse Valérie Plante.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

Renseignements: Geneviève Jutras, Attachée de presse principale, Cabinet de la mairesse et du comité exécutif, 514 243-1268

Please check your e-mail for a link to activate your account.