Cinq actions concrètes pour dynamiser le développement commercial du PMR

Montréal, le 23 septembre 2019 - Le candidat de Projet Montréal à la mairie du Plateau-Mont-Royal (PMR), Luc Rabouin, a présenté en marge du premier débat de la campagne électorale partielle, organisé par les sociétés de développement commercial de l’arrondissement et les associations de commerçants, plusieurs idées pour dynamiser le développement commercial dans le PMR.

« Mes parents étaient commerçants et je constate les moments difficiles que vivent certains d'entre eux dans le PMR. On doit donc agir avec énergie pour renverser cette tendance. Nos commerces locaux font partie intégrante de l’identité de nos quartiers et du tissu social, ce sont à la fois des lieux de rencontres et des vecteurs de transmission culturelle. Leurs difficultés nous affectent toutes et tous. C’est pour ces raisons que j’estime que l’on doit agir sur plusieurs fronts à la fois pour donner de l’oxygène aux commerçants », a lancé Luc Rabouin.

Le candidat de Projet Montréal s’engage ainsi à travailler à l’élaboration d’un programme d’accès à la propriété pour les commerces indépendants.

« Quand je dirigeais l’équipe de développement stratégique à la Caisse d’économie solidaire Desjardins, j’ai collaboré avec des partenaires financiers privés au développement d’un outil financier permettant notamment aux OBNL d’acquérir leurs locaux plutôt que de rester locataires. J’ai l’intention de travailler dans le même sens pour les commerces indépendants du Plateau afin de développer un programme d’accès à la propriété qui limiterait le montant de la mise de fonds comme je l’ai fait pour les OBNL. J’ai déjà pu tester l’idée auprès de commerçants du Plateau et auprès de partenaires financiers potentiels et j’ai reçu un accueil enthousiaste », a poursuivi Luc Rabouin.

En matière de contrôle des baux commerciaux et des locaux vacants, le candidat de Projet Montréal à la mairie du Plateau-Mont-Royal promet de mettre en oeuvre au plus vite les recommandations de la Commission sur le développement économique et urbain et l'habitation, récemment mandatée par l’administration de Valérie Plante, pour tout ce qui relève des responsabilités de l’arrondissement.  

« On doit impérativement mettre un frein aux ravages provoqués par les spéculateurs immobiliers, qui font mourir des commerces par pure avarice et qui préfèrent laisser leurs locaux vides. C’est totalement inacceptable, et je promets d’agir avec vigueur sur ce fléau », a poursuivi Luc Rabouin.

M. Rabouin propose également d’améliorer les aménagements piétons des artères commerciales, pour rendre l’expérience des clients encore plus agréables, d’installer 1000 supports à vélo supplémentaires sur ces mêmes artères, et également de travailler avec les sociétés de développement commercial (SDC) pour adapter les règles de zonage à la nouvelle réalité du commerce.

« À travers le monde, le commerce est en transformation, on doit s’adapter. Ce que je propose, c’est donc de travailler de concert avec la Table de concertation des SDC du PMR pour adopter des règles plus simples, plus souples, adaptées aux besoins réels des commerçants et des résidents », a conclu Luc Rabouin.

En résumé : 5 actions pour dynamiser le développement commercial du PMR

  1. Travailler à l’élaboration d’un programme d’accès à la propriété pour les commerces indépendants
  2. Mettre en oeuvre rapidement les recommandations de la Commission sur le développement économique et urbain et l'habitation qui relèvent des responsabilités de l’arrondissement, notamment les mesures contraignantes en matière de locaux vacants
  3. Offrir des aménagements piétons de grande qualité
  4. Installer 1000 supports à vélo supplémentaires sur les artères commerciales
  5.  Adapter les règles de zonage à la nouvelle réalité du commerce, en collaboration avec les SDC
Please check your e-mail for a link to activate your account.