États financiers 2016 : Projet Montréal en excellente position pour les élections municipales

logo projet

Montréal, le mardi 4 avril 2017 – Projet Montréal dévoile aujourd’hui des états financiers très positifs pour l’année 2016, affichant une nouvelle fois un surplus en hausse par rapport à l’année précédente. Ces résultats positionnent favorablement Projet Montréal pour les élections municipales de novembre prochain, contrairement au parti du maire Coderre, qui, après trois ans au pouvoir, compte toujours une importante dette.

En 2016, une année non électorale record dans l’histoire du parti, Projet Montréal a obtenu un don de la part de plus d’un millier de Montréalais. Grâce à sa gestion rigoureuse et à son financement populaire autonome et propre, Projet Montréal a terminé 2016 avec un excédent de plus de 226 000$, en hausse de 54 000$ comparativement à 2015. De ce chiffre, plus de 38 000$ provient des adhésions des membres – un montant dix fois supérieur à celui d’Équipe Coderre – illustrant par le fait même que Projet Montréal est un parti résolument démocratique. « Ce bilan démontre que nous sommes le seul parti qui a le vent dans les voiles à quelques mois des élections municipales, que nous sommes prêts à mener une campagne ambitieuse et à prendre les rênes de la Ville de Montréal », a ajouté Nathalie Goulet, présidente de Projet Montréal.

Équipe Denis Coderre encore dans le rouge

Les états financiers 2016 d’Équipe Denis Coderre sont loin d’être reluisants. En effet, malgré des dons de grands donateurs et les faveurs accordées aux promoteurs de tout genre, le parti traîne une dette de 236 000$. De plus, l’opacité entourant la gestion des fonds publics à l’hôtel de ville, ainsi que la controverse du chèque personnel de 25 000$ remis par l’homme d’affaires Jean Rizzuto à Denis Coderre pour payer des frais légaux continuent de soulever des questions éthiques. « Denis Coderre n’est pas parvenu à mettre derrière lui les vieilles façons de faire du financement politique. Le manque de transparence continue de peser sur les finances du parti du maire, qui tarde malgré tout à se défaire de sa dette. Les Montréalais auront un choix important à faire en novembre : poursuivre avec une administration opaque ou se tourner vers un parti responsable, éthique et en santé », a conclu Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal.

Pour consulter les états financiers des partis politiques, cliquez ici : bit.ly/etatsfinanciers

 

Renseignements : 

Marie Depelteau-Paquette, Directrice générale – Projet Montréal, 514 390-0792, poste 305, mdp@projetmontreal.org

Please check your e-mail for a link to activate your account.