Projet Montréal s'oppose aux expropriations dans le cadre de la cité de la logistique et continuera de défendre les citoyens de MHM

En bref 

Projet Montréal rejette fermement tout plan susceptible de mener à des expropriations dans le cadre du projet de la Cité de la logistique annoncé dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (MHM). Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal, et Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve–Longue-Pointe, ont tenu à assurer les citoyens de l’arrondissement que Projet Montréal défendra sans relâche leurs intérêts et s’assurera que ni la résidence pour personnes âgées Grace Dart ni aucune résidence privée située à proximité du Port de Montréal ne sera démolie pour faire place à un projet contre lequel plus de 6600 résidents de MHM se sont mobilisés.

 

Faits saillants 

  • Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, a affirmé, lors des audiences portant sur le projet de loi 85 concernant le développement des zones industrialo-portuaires de la région métropolitaine de Montréal, que « s’il faut déplacer quelques résidences, déplaçons-les ». 
  • Projet Montréal s’oppose à toute demande d’expropriation dans le cadre de la Cité de la logistique.
  • Projet Montréal estime que le développement économique de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve est primordial, mais qu’il ne doit pas se faire aux dépens de la population qui y a élu domicile, mais plutôt contribuer à la qualité de vie dans l’arrondissement.
  • Projet Montréal souhaite que les citoyens de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve puissent être entendus lors des audiences sur le projet de loi 85.
  • Projet Montréal demande aussi au gouvernement du Québec de respecter le pouvoir qu’a Montréal de gérer l’aménagement de son territoire.

 

Citations 

« Le manque de leadership de Réal Ménard quand vient le temps de défendre les citoyens de l’arrondissement face à l’ingérence du gouvernement du Québec peut être lourd de conséquences. Les acteurs économiques trouvent en Réal Ménard une oreille attentive pendant que les résidents de l’arrondissement doivent crier haut et fort ne serait-ce que pour avoir son attention. 

Cette approche porte à croire qu’il cautionne un projet de développement potentiellement désastreux sans se soucier des préoccupations exprimées par la population. Comme il l’a démontré au cours des dernières années, Projet Montréal placera toujours les intérêts des Montréalais devant ceux des promoteurs et défendra bec et ongles les résidents de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve qui risquent de voir leur quotidien bouleversé par le projet de la Cité de la logistique. » - Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve–Longue-Pointe

« Il est essentiel de soutenir le développement économique de Montréal, mais cela ne doit pas se faire aux dépens de la qualité de vie des Montréalais. Les résidents de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ont fait preuve d’un grand courage et se sont mobilisés massivement pour forcer l’arrondissement à tenir une consultation publique sur le projet de Cité de la logistique. Nous ne pouvons ignorer leur voix. Projet Montréal demande au gouvernement du Québec de donner l’occasion aux résidents directement concernés par le projet de Cité de la logistique de s’exprimer lors des audiences sur le projet de loi 85 et lui demande de respecter le pouvoir qu’a la Ville de Montréal de gérer l’aménagement de son territoire. » - Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal.

Please check your e-mail for a link to activate your account.