Insalubrité : Projet Montréal réclame davantage d’inspecteurs

Les problèmes d’insalubrité à Montréal continuent d’être criants, comme le révèle le plus récent rapport du Comité logement Ahuntsic-Cartierville. Près de la moitié des ménages interrogés ont affirmé vivre dans des logements insalubres.

« Avec ses réformes du financement des arrondissements et des ressources humaines, l’administration Coderre a coupé les vivres à plusieurs arrondissements, ce qui n’a fait qu’accentuer le manque de ressources dédiées aux inspections. Il est clair qu’il faut plus de ressources pour que des inspections préventives soient réalisées dans tous les arrondissements de Montréal », a déclaré Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle.

Signe de l’inaction de la Ville de Montréal, alors qu’elle évaluait en 2011 que quelque 66 000 logements nécessitaient des réparations majeures, seuls six avis de détérioration d’immeuble sont présentement recensés. « La Ville doit être proactive et systématique. Elle ne doit plus simplement se fier aux plaintes reçues, mais travailler en amont, en partenariat avec des organismes dédiés à la cause, pour aider les locataires aux prises avec des problèmes d’insalubrité à sortir de cette situation inacceptable », a soutenu Valérie Plante.

Projet Montréal estime que la Ville de Montréal doit aussi davantage sensibiliser les locataires aux prises avec des problèmes de salubrité afin qu’ils dénoncent la situation. « La Ville s’en remet aux locataires pour dénoncer leur propriétaire, mais une large part de cette population, déjà en situation de très grande vulnérabilité, ne souhaite pas dénoncer par crainte de représailles ou ne sait pas comment s’y prendre. Sur les 363 personnes qui ont déclaré vivre des problèmes d’insalubrité dans Ahuntsic-Cartierville, seules 113 ont ouvert une requête à l’arrondissement. Cela prouve qu’il faut changer les façons de faire. De plus, les délais pour régler les problèmes, qui atteignent en moyenne 143 jours, sont inacceptables. Pendant ce temps, c’est la santé des résidents qui se détériore », a affirmé Émilie Thuillier, conseillère d’Ahuntsic.

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, directrice de cabinet, Opposition officielle à la Ville de Montréal, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.