Le départ du directeur du développement économique, symptôme de l’échec de l’administration Coderre

Alors qu’il s’était autoproclamé responsable du développement économique à son arrivée à la mairie, Denis Coderre doit aujourd’hui assumer la responsabilité de l’échec de son plan qui a atteint son apogée avec le départ du directeur Serge Guérin.

Rappelons que l’administration Coderre a offert 43 000 $ à des chasseurs de tête pour trouver un directeur du développement économique qui ne sera finalement resté en poste que deux ans. Par ailleurs, Serge Guérin n’aura pas réalisé le seul et unique objectif de son mandat, soit de mettre sur pied une stratégie de développement économique ambitieuse pour Montréal. Enfin, l’ex-directeur du développement économique s’est vu offrir une prime de séparation de 190 000 $.

« Les contribuables montréalais ont payé très cher pour quelqu’un qui, au final, n’aura livré qu’un discours et une présentation PowerPoint. Les Montréalais méritent mieux que l’immobilisme économique de l’administration Coderre, qui demeure marquée par des embauches manquées », a déclaré Laurence Lavigne Lalonde, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de développement économique.

En matière de développement économique, le bilan de l’administration Coderre est peu reluisant. En effet, Montréal a terminé au dernier rang sur 121 villes canadiennes, en 2014, 2015 et 2016, dans le classement de la Fédération canadienne des entreprises indépendantes en ce qui a trait aux « politiques municipales » de développement économique. De plus, il n’existe aucun indicateur de performance pour mesurer la progression du développement économique à Montréal.

« Au lieu de dépenser dans des opérations de relations publiques qui ne fonctionnent pas, on devrait trouver le moyen de favoriser la création d’emplois pour les familles et les jeunes. Depuis trois ans, l’administration Coderre n’a rien fait pour améliorer la situation des commerces qui en arrachent avec les travaux, les taxes et les loyers trop élevés », a conclu Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle et cheffe de Projet Montréal.

Renseignements : Marc-André Viau, attaché de presse de l’Opposition officielle à la Ville de Montréal, 514 872-1108 / 514 348-6226,
marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.