Valérie Plante souhaite que toutes les stations du métro soient universellement accessibles d'ici 2030

En bref

Projet Montréal estime que tous les Montréalais devraient avoir facilement accès au réseau du métro de Montréal. C’est pourquoi la cheffe du parti et aspirante mairesse de Montréal, Valérie Plante, compte faire les représentations nécessaires auprès des gouvernements provincial et fédéral afin de rendre toutes les stations de métro universellement accessibles d’ici 2030. À l’heure actuelle, seules 11 stations du réseau du métro sont munies d’ascenseurs. Le Plan de transport de Montréal, adopté en 2008, prévoyait pourtant que 26 stations seraient universellement accessibles en 2017. Projet Montréal entend combler ce retard et faire de l’accessibilité universelle dans le métro une priorité.

 

metro.jpg

 

Faits saillants

  • Valérie Plante souhaite rendre toutes les stations du réseau du métro de Montréal universellement accessibles d’ici 2030.

  • Le Plan de transport de Montréal, adopté en 2008, prévoyait rendre cinq stations de métro universellement accessibles d’ici 2010 et ajouter des ascenseurs dans trois stations chaque année par la suite.

  • En mars dernier, seulement 11 stations étaient dotées d’ascenseurs, loin des 26 initialement prévues.

  • La Société de transport de Montréal avait comme objectif de rendre 41 stations des 68 stations de métro de Montréal universellement accessibles d’ici 2025.

  • Projet Montréal estime qu’il est possible de faire mieux et propose de rendre les 68 stations du réseau du métro universellement accessibles d’ici 2030. Cela représente un rythme de quatre stations par année.

  • Tous les Montréalais sont concernés par l’accessibilité universelle. En effet, tous pourraient, un jour ou l’autre, être limités dans leurs déplacements, que ce soit en raison d’une blessure, d’une grossesse, d’une poussette ou de l’âge.

 

Citations

« Depuis l’adoption du Plan de transport de Montréal, en 2008, très peu de progrès a été réalisé en ce qui a trait à l’accessibilité des stations du réseau du métro. Il s’agit pourtant d’un enjeu majeur. Tous les Montréalais, quelle que soit leur situation, doivent pouvoir accéder facilement au métro, qui est l’épine dorsale du réseau de transport en commun montréalais. » - Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal et aspirante mairesse de Montréal

« Nous n’accepterons pas que Montréal attende encore des décennies avant d’offrir un réseau de métro universellement accessible à tous ses résidents. Nous allons négocier avec nos partenaires des gouvernements provincial et fédéral afin de rendre les 68 stations du métro de Montréal universellement accessibles d’ici 2030 et s’engage à ce que toutes les stations qui s’ajouteront au réseau le soient aussi. » - Valérie Plante

« Trois stations de métro devaient être munies de nouveaux ascenseurs par année, selon le Plan de transport de Montréal. À ce jour, on parle plutôt d’une station complétée par année. C’est une catastrophe. Rendre les stations universellement accessible aurait un impact positif pour l’ensemble des citoyens à mobilité réduite. » - Sylvain Plourde, candidat au poste de conseiller d’arrondissement dans le district de l’Est, à Anjou

« Le retard pris dans le programme d’accessibilité universelle du métro est d’autant plus choquant que plusieurs occasions se sont présentées sans que les travaux devant mener à l’ajout d’ascenseurs ne soient lancés. La station Beaubien a par exemple été fermée pendant des mois pour des travaux majeurs, mais n’est toujours pas universellement accessible. C’est sans compter la station Jean-Drapeau qui sera munie d’un ascenseur d’ici 2022, sans que les stations Berri et Longueuil ne le soient. L’improvisation a assez duré. Il faut rendre le métro accessible à tous les Montréalais le plus rapidement possible. » - Sylvain Plourde

Please check your e-mail for a link to activate your account.