Motion pour garder le Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau ouvert pour l’été 2017

Motion présentée par l'Opposition officielle lors du conseil municipal du 24 avril 2017

Attendu que le Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau a été construit en 2005 au coût de plus de 50 M $ pour accueillir les Championnats du monde de sports aquatiques de la FINA;

Attendu que le Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau est le plus grand complexe extérieur du genre à Montréal;

Attendu que plus de 65 000 Montréalaises et Montréalais profitent de ces installations chaque été et que, de ce nombre, on compte des athlètes amateurs et professionnels, ainsi que des baigneurs libres;

Attendu que la construction d’un amphithéâtre extérieur non loin du Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau chamboulera les plans de tous ses usagers en entraînant sa fermeture complète pour l’été 2017, et peut-être aussi pour l’été 2018;

Attendu que la fermeture du complexe aquatique a été annoncée en catimini sur le site internet du parc Jean-Drapeau, que les fédérations sportives n’ont été informées que tardivement de la fermeture du complexe pour l’été 2017, et que le seul plan B offert aux athlètes est la plage Jean-Doré, un lieu incompatible avec la pratique sportive de haut niveau;

Attendu que la plage Jean-Doré n’est pas à l’abri d’une contamination bactériologique élevée des eaux de baignade, tel que ce fut le cas le 17 août 2015, privant ainsi les familles de Montréal d’une alternative garantie;

Attendu que les palmes courtes et les tubas frontaux d'entraînement sont permis au Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau, contrairement à la plage Jean-Doré;

Attendu qu’il est interdit de sauter tête première à la plage Jean-Doré, contrairement au Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau;

Attendu que dans le cadre d’autres grands projets de construction, comme celui de l’échangeur Turcot, des mesures ont été mises en place pour atténuer les conséquences des travaux sur les populations avoisinantes, notamment pour réduire les émissions de poussières liées aux travaux;

Il est proposé par Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle, appuyé par François Limoges, conseiller de Saint-Édouard :

Que le conseil municipal ne considère pas la plage Jean-Doré comme une solution de rechange à la fermeture du Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau;

Que le conseil municipal demande aux administrateurs du parc Jean-Drapeau et au maire de Montréal de développer un plan de contingence dans les plus brefs délais, afin de permettre aux 65 000 utilisatrices et utilisateurs de pouvoir profiter des installations du Complexe aquatique du Parc Jean-Drapeau, et ce, dès cet été;

Que le conseil municipal demande aux administrateurs du parc Jean-Drapeau de garantir l’ouverture des installations du Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau en 2018.

Please check your e-mail for a link to activate your account.