Motion pour l’amélioration de la résilience du métro

Motion présentée par l’Opposition officielle lors du conseil municipal du 19 décembre 2016

Attendu que les usagers du métro de la Société de transport de Montréal (STM) font trop souvent les frais de ralentissements et d’interruptions de service, comme ce fut le cas en novembre dernier;

Attendu que le métro de  Montréal est particulier parce qu’il est très faiblement maillé, ce qui empêche presque toujours la STM de prévoir un trajet alternatif en cas de panne;

Attendu qu’il manque environ 200 autobus à la flotte de la STM par rapport à son propre Plan stratégique 2020, ce qui l’empêche de compenser efficacement tout arrêt de service par des navettes temporaires, notamment aux heures de pointe;

Attendu que le faible nombre d’aiguillages sur le réseau du métro, notamment dans le réseau initial, force inutilement la fermeture de tronçons beaucoup trop longs en cas d’incidents localisés, notamment sur la branche Est de la Ligne orange, qui est la plus congestionnée;

Attendu que la panne majeure du 15 novembre qui a bloqué l’ensemble du réseau pendant 23 minutes est uniquement due à l’insouciance de la STM, qui a choisi de mettre à jour ses logiciels pendant les heures d’opération;

Attendu que la STM ne donne pratiquement aucun détail sur ses ralentissements et interruptions de service, et ne divulgue aucune donnée ouverte;

Attendu que la STM n’a pas profité de l’acquisition des voitures Azur pour étudier sérieusement l’implantation de portes palières qui empêcheraient physiquement les tentatives de suicide et les incursions en tunnel;

Attendu que la STM annonce très souvent une heure erronée de reprise du service, ce qui augmente le cynisme des usagers envers leur réseau de transport en commun;

Attendu que la STM ne compense jamais les usagers pour les impacts bien réels avec lesquels ils doivent composer en cas de retards majeurs;

Attendu que la STM a affirmé qu’elle « n’a aucune politique concernant les retards et n’envisage pas en implanter une »;

Il est proposé par Craig Sauvé, conseiller de Saint-HenriLa Petite-BourgognePointe-Saint-Charles, et appuyé par Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve–Longue-Pointe :

Que la STM présente au conseil municipal un rapport détaillé des ralentissements et interruptions de service du métro;

Que la STM élabore à court terme un plan de résilience du métro de Montréal.

Please check your e-mail for a link to activate your account.