Nadine Raymond agira pour sécuriser les déplacements dans Saint-Michel

Communiqué

Montréal, le 28 novembre 2018 – La candidate de Projet Montréal au poste de conseillère de la Ville du district de Saint-Michel à l’élection partielle du 16 décembre, Nadine Raymond, a dévoilé ses engagements en matière de sécurisation des artères et des rues du quartier Saint-Michel. Les problèmes qu’encourt la cohabitation entre la voiture et les piétons et les cyclistes sont connus. Nadine Raymond a toute une série de propositions pour les résoudre.

« Voilà plusieurs semaines que je fais campagne dans Saint-Michel et le constat que tirent les citoyens est le même : il faut en faire plus pour sécuriser les déplacements dans le quartier, en particulier autour des écoles, des parcs et des grands boulevards. C’est pourquoi apaiser la circulation et assurer une plus grande sécurité pour les Micheloises et Michelois sera l’une de mes priorités », a déclaré d’entrée de jeu Nadine Raymond.

Apaiser la circulation dans les lieux critiques

Le nombre de décès de piétons sur nos rues est en constante hausse ces dernières années. Les plus récents chiffres dénotent 19 collisions mortelles depuis le début de l’année 2018, dont 14 concernaient des piétons.  Loin de blâmer les citoyens, les experts en sécurité routière insistent sur l’importance de repenser nos rues pour protéger les piétons.  « En 2018, le temps est venu d’envisager tous les moyens afin d’assurer des déplacements harmonieux et sécuritaires pour tous les cyclistes, piétons et automobilistes. En souscrivant à l’approche Vision Zéro, notre administration se propose d’améliorer davantage la cohérence de ses interventions en faisant de la sécurité des citoyens, une priorité. J’ai bien hâte de travailler avec Nadine Raymond pour améliorer la sécurité dans Saint-Michel », a pour sa part déclaré Éric Alan Caldwell, conseiller de la Ville du district d’Hochelaga et membre du comité exécutif de la ville de Montréal responsable de l’urbanisme, du transport et de l’office de consultation publique de Montréal.

« Tout est sur la table. Autour des écoles, des maisons de personnes âgées, des parcs et des grands boulevards, nous devons trouver des solutions adaptées », a ajouté Nadine Raymond qui parle d’un cocktail de mesures pour prévenir les accidents notamment la réduction de la vitesse à 30 km/h sur certains tronçons de rue.

« Un décès lié à un accident de la route est toujours un décès de trop. Je travaillerai avec l’arrondissement pour installer des dos d’âne, ajouter des passages piétons et des saillies de trottoir ou encore allonger le temps de traverse aux feux de circulation. Tout est sur la table : autour des écoles, des maisons pour personnes âgées, des parcs et des grands boulevards, nous devons trouver des solutions adaptées », a renchéri la candidate de Projet Montréal.

La candidate vise également les abords de l’autoroute Métropolitaine (A-40) qui, selon elle, représente un danger pour quiconque souhaite la traverser. « Je m’engage à sécuriser les abords de l’autoroute Métropolitaine, en créant une traverse sécuritaire pour les piétons et cyclistes, en collaboration avec mon collègue Sylvain Ouellet du district voisin, François-Perrault. »

Dans le même ordre d’idée, Nadine Raymond s’est dite ouverte à augmenter l’éclairage dans les parcs et sur les rues problématiques comme le boulevard Saint-Michel.

Des services adaptés pour une clientèle vulnérable

« Il faut sécuriser nos rues, mais il faut aussi offrir des services de proximité qui permettront d’éviter des accidents pour les personnes les plus vulnérables comme les personnes aînées ou à mobilité réduite. C’est pourquoi je prends l’engagement de mettre en place un service de déneigement d’appoint pour les citoyens qui en auront besoin », a déclaré Nadine Raymond, qui compte bien profiter de l’expertise en la matière développée par l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, qui offre ce service depuis quelques années.

Pour développer d’autres solutions semblables pour les personnes aînées, la future conseillère de la Ville propose d’élaborer un plan d’action en concertation avec les acteurs du milieu. « Je lancerai une grande consultation pour m’assurer que tout est fait pour que ceux qui ont bâti le quartier puissent y vivre confortablement et continuer à y contribuer », a conclu la candidate de Projet Montréal.

– 30 –

Source :         

Julien Acosta
Responsable des communications
Projet Montréal
514 993-8543

Please check your e-mail for a link to activate your account.