Projet Montréal veut conserver et mettre en valeur le patrimoine de la rue Saint-Antoine

Patrimoine de la rue Saint-Antoine

Montréal, le jeudi 6 avril 2017 – Projet Montréal s’oppose à la démolition des bâtiments historiques de la rue Saint-Antoine que le projet d’agrandissement du Palais des congrès risque de faire disparaître. L’Opposition officielle propose plutôt de mettre en valeur cet îlot patrimonial, qui abrite notamment les établissements Steve’s Music et Jack’s Musique, tous deux établis depuis les années 1960, afin de préserver pour les Montréalais et les touristes les dernières traces du faubourg Saint-Laurent. « Les bâtiments de la rue Saint-Antoine sont les derniers vestiges de l’époque où la rue portait le nom de Craig et était un pôle commercial en plein essor. Nous ne pouvons faire une croix sur une histoire aussi riche simplement pour agrandir les installations du Palais des congrès. Montréal doit être fière de son passé et doit s’assurer de le mettre en valeur », a déclaré Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal.

Projet Montréal demande que la valeur patrimoniale des édifices centenaires de la rue Saint-Antoine soit reconnue. « Les édifices de la rue Saint-Antoine sont typiques du Vieux-Montréal. Ils sont les témoins de l’arrivée de plusieurs immigrants d’origine juive qui ont choisi d’y ouvrir leurs commerces. Ils sont aujourd’hui de véritables lieux de pèlerinage pour des mélomanes du monde entier. En intégrant le tronçon de la rue Saint-Antoine, situé entre les rues Saint-Urbain et Clark, au site patrimonial déclaré du Vieux-Montréal, Montréal pourrait protéger et mettre en valeur les édifices historiques qui s’y trouvent », a souligné Anne-Marie Sigouin, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de patrimoine.

La Direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montréal a déjà noté que les édifices de la rue Saint-Antoine possèdent des façades de pierre et des éléments architecturaux de qualité qui leur confèrent un intérêt patrimonial. « Plutôt que d’accepter sans rien dire que ces bâtiments, qui datent du début du 20e siècle, soient rasés, la Ville de Montréal doit s’engager à faire reconnaître l’importance de l’îlot et doit s’assurer qu’il soit non seulement sauvegardé, mais restauré. Elle pourrait aussi créer une placette Craig, qui permettrait de rappeler l’histoire de la rue du même nom, de façon à souligner son importance dans l’évolution de Montréal. Il faut cesser de concevoir le Vieux-Montréal uniquement en fonction des frontières définies et enfin y inclure tous les bâtiments historiques qui en font véritablement partie », a conclu Marie Plourde, conseillère du Mile-End.

 

Renseignements :

Marc-André Viau, attaché de presse, Opposition officielle à la Ville de Montréal 514 872-1108 / 514 245-6838 marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.