Le maire Coderre a failli à déclencher le plan d’urgence pour les tempêtes exceptionnelles

Montréal, le mercredi 15 mars 2017 – Projet Montréal s’inquiète d’une nouvelle défaillance dans le fonctionnement du Centre de sécurité civile alors que le Plan particulier d’intervention pour les tempêtes exceptionnelles (PPI-TE) n’a pas été activé au cours des dernières heures. Compte tenu des circonstances exceptionnelles, soit les vents violents et les précipitations de plus de 30 cm avant l’heure de pointe, le Niveau 3 (Alerte + Intervention) du Plan aurait dû être déclenché, ce qui n’a pas été fait.

« L’une des responsabilités du centre est de s’assurer que les gens ensevelis sous la neige soient rapidement secourus par des pompiers. Si le Centre avait activé le plan d’urgence, les gens pris sur l'autoroute 13 n’auraient pas eu à attendre jusqu’à 4 h 30 du matin, hier, avant d’obtenir de l’aide. Plutôt que de faire diversion et jouer au gérant d’estrade sur Twitter en critiquant la situation sur l’autoroute 13, le maire Coderre devrait plutôt faire un suivi auprès de la sécurité civile. Le maire doit prendre ses responsabilités avant de s’occuper de celles des autres », a déclaré Sylvain Ouellet, conseiller de François-Perrault.

Rappelons qu’en vertu du PPI-TE, la Ville de Montréal doit :

  • Mettre en place la cellule de coordination de la neige;
  • Déblayer et épandre des abrasifs sur 22 zones identifiées par la STM;
  • Interdire les arrêts sur 6 axes prioritaires;
  • S’assurer de la disponibilité du réseau de transport en commun;
  • Assurer par des policiers la fluidité de la circulation sur les axes prioritaires;
  • Assurer une cellule de coordination des pompiers pour les opérations de sauvetage (Ex : véhicules ensevelis) ;
  • Assurer une coordination des demandes de déneigement urgentes.


Lorsqu’un camion a pris feu sur l’autoroute 40 le 9 août, le Centre de sécurité civile a sonné l’alerte quatre heures après les événements. « Il y a visiblement un problème avec les délais d’intervention du Centre de sécurité civile, qui tarde à appliquer ses propres plans. Projet Montréal est intervenu à l’automne pour que l’administration Coderre fasse preuve de vigilance et redresse la situation. Comment se fait-il que ce soit encore l’Opposition officielle qui fasse le travail dans ce dossier? », a demandé Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle.

Valérie Plante et l’équipe de Projet Montréal souhaitent saluer le travail des équipes de la Ville et des arrondissements qui travaillent d’arrache-pied pour offrir des conditions sécuritaires aux piétons et aux usagers de la route.

 

Renseignements : Marc-André Viau, attaché de presse de l’Opposition officielle à la Ville de Montréal, 514 872-1108 / 514 245-6838, marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.