L’équipe de Projet Montréal du Plateau-Mont-Royal est fin prête pour un troisième mandat à la mairie

En bref

Projet Montréal a tenu jeudi soir son assemblée d’investiture dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, soirée lors de laquelle les sept candidats à l’élection municipale de novembre ont été officiellement investis. 

Ainsi, le maire d’arrondissement Luc Ferrandez a été investi par acclamation par les 150 membres présents. Fort de huit années bien remplies, il sollicite un troisième mandat lors duquel il souhaite poursuivre la transformation de la vie de quartier afin de bâtir un arrondissement à échelle humaine, où il fait bon vivre et travailler. Parmi ses engagements lors d’un troisième mandat, il entend continuer à améliorer la sécurité routière, l’aménagement urbain, l’offre de logement abordable, le verdissement, l’animation du domaine public et la création d’emplois.

 

Faits saillants 

L’assemblée d’investiture sonne ainsi le début de la campagne dans le Plateau-Mont-Royal. Les candidats suivants ont été investis par acclamation :

  • Luc Ferrandez : maire d’arrondissement
  • Marianne Giguère : conseillère de ville dans le district De Lorimier
  • Josefina Blanco : conseillère d’arrondissement dans le district De Lorimier
  • Alex Norris : conseiller de ville dans le district Jeanne-Mance
  • Maeva Vilain : conseillère d’arrondissement dans le district Jeanne Mance
  • Richard Ryan : conseiller de ville dans le district Mile End
  • Marie Plourde : conseillère d’arrondissement dans le district Mile End 

 

Citations 

« Je suis emballé par la qualité des candidats qui souhaitent représenter Projet Montréal aux prochaines élections. Au cours des huit dernières années, nous avons énormément fait progresser l’arrondissement et notre bilan positif parle de lui-même. Toutefois, il reste encore du travail à faire. C’est pourquoi, au cours d’un troisième mandat, nous proposerons une multitude d’engagements pour continuer à faire du Plateau un quartier plus sécuritaire et agréable. » - Luc Ferrandez 

Please check your e-mail for a link to activate your account.
    commented on L’équipe de Projet Montréal du Plateau-Mont-Royal est fin prête pour un troisième mandat à la mairie 2017-10-06 00:25:23 -0400
    Lancement de la campagne électorale de Projet-Montréal dans l’arrondissement Plateau Mont-Royal – L’Association des résidents et gens d’affaire du Petit Laurier réclame des excuses.

    Lors du lancement de sa campagne électorale en vue des élections du 5 novembre prochain, Luc Ferrandez, maire sortant de l’arrondissement Plateau Mont-Royal, s’est révélé à la hauteur de la perception que le comité des résidents et gens d’affaire du petit Laurier avait de lui. Selon nous, il maitrise trop bien l’art de manier des faits mensongers et l’opinion publique au détriment de la vérité et de l’implication citoyenne.

    En effet, le maire local a accusé Jean-Pierre Szaraz (candidat de l’Équipe Coderre dans le district DeLorimier) d’avoir semé la panique chez les commerçants de l’avenue Laurier est dans le dossier des vignettes151. C’est la baisse significative de places de stationnement accessibles aux professionnels et commerçants du Petit Laurier qui a semé colère et indignation chez ceux-ci.

    NOUS, membres du Comité des résidents, résidentes et gens d’affaires du Petit Laurier au moment de l’imposition unilatérale et sans consultation de la vignette 151 et directement impliqués dans cette lutte, AFFIRMONS ce qui suit:

    1- cette accusation est dénuée de toute parcelle de vérité et est un mensonge total et éhonté : monsieur Szaraz n’a joué absolument aucun rôle dans la mobilisation du Petit Laurier, et monsieur Ferrandez le sait très bien;
    2- cette accusation est une insulte profonde, car elle sous-entend que les commerçants et les commerçantes de la rue Laurier ont été manipulés et sont incapables d’avoir leur propre jugement;
    3- cette accusation est un signe de mépris pour l’ensemble des citoyens et citoyennes du Petit Laurier (commerçants, professionnels et résidents confondus) qui ont mené cette bataille avec la force de leur conviction en puisant dans leur temps, leurs propres ressources monétaires et leurs énergies.

    NOUS demandons donc:
    A- que les candidates de Projet-Mtl. dans le district DeLorimier se dissocient publiquement de ce mensonge;
    B- que Luc Ferrandez retire ses paroles et présente ses excuses aux résidents, résidentes et gens d’affaires du Petit Laurier.
    Nous avons signé:
    Serge Chaussé, Charles Déziel, Suzanne Dufresne, Georges Forest, Gino Martin, Éric Meunier et
    Michel Pauzé