Projet Montréal dénonce les nouvelles compressions dans le service aux usagers de STM de Ville-Marie

Alors que la qualité du service de transport en commun au centre-ville de Montréal devrait être une priorité pour le maire de Montréal et maire de Ville-Marie, Denis Coderre, Projet Montréal constate que le mois de janvier a servi un dur rappel à l’ordre aux usagers du réseau d’autobus de la STM, qui ont vu pas moins de 386 départs être annulés.

L’augmentation du service d’autobus promise par l’administration du maire Denis Coderre ne s’est pas concrétisée sur la vaste majorité des lignes de la STM. Pis encore, le service a été réduit sur 72 lignes de bus, dont certaines parmi les plus achalandées de Montréal. Dans Ville-Marie, l’analyse détaillée des départs hebdomadaires pour le mois de janvier 2017, en comparaison avec les départs de janvier 2016, montre une réduction significative sur plusieurs lignes est-ouest de l’arrondissement, telles que la 165 Côte-des-Neiges et la 80 du Parc, en plus de lignes nord-sud, comme la 10 De Lorimier et la 55 Saint-Laurent. Au total, 386 départs sur 10 lignes desservant l’arrondissement ont été éliminés en janvier.

« Les familles de Ville-Marie et les travailleurs qui s’y rendent chaque jour ne devraient pas être pénalisés par le manque de vision de l’administration Coderre. Plusieurs de ces personnes dépendant du transport en commun et, dans certains cas, sont à la merci du service d’autobus de la STM pour se rendre au travail ou aller chercher leurs enfants à la garderie. Alors que la congestion à Montréal fait les manchettes et demeure particulièrement problématique au centre-ville, le maire Coderre devrait miser sur le développement du transport en commun et encourager les gens à délaisser leur voiture. En ne soufflant mot devant la réduction du service de bus dans Ville-Marie, le maire confirme son désintérêt pour la question du transport en commun et abandonne, du coup, les usagers », a déclaré Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal.

La réduction de service sur dix lignes desservant l’arrondissement de Ville-Marie entre aussi en contradiction avec la volonté de l’administration Coderre de dynamiser le centre-ville. « Denis Coderre et son équipe ont mis en place une Stratégie centre-ville qui vise notamment à y attirer des familles. Mais comment le maire peut-il penser attirer des familles au centre-ville d’un côté et couper dans le transport en commun de l’autre? La réalité du centre-ville dicte que l’offre de service en transport collectif y soit exemplaire.

Avec la réduction de service que nous vivons en ce début d’année, c’est loin d’être le cas », a souligné Valérie Plante.

Projet Montréal rappelle que tant que la Ville n’accordera pas un financement suffisant à la STM, cette dernière n’aura jamais les moyens de ses ambitions et les Montréalais resteront sur leur faim. Le niveau de service offert aujourd’hui aux Montréalais est d’ailleurs toujours inférieur à ce qu’il était en 2012, avant l’arrivée de Denis Coderre.

« Projet Montréal possède une vision d’une ville forte, qui mise sur des arrondissements forts, bien desservis, particulièrement en matière de transport collectif. Nous ne sommes pas le parti d’une seule personne, mais de tous les Montréalais et c’est cette vision que nous allons promouvoir au cours des prochains mois », a conclu Valérie Plante.

Lignes affectées par la réduction du nombre de départs dans Ville-Marie et nombre de départs supprimés :

165 – Côte-des-Neiges : 126

80 – du Parc : 63

144 – des Pins : 40

10 – De Lorimier : 35

55 – Saint-Laurent : 25

61 – Wellington : 25

24 – Sherbrooke : 22

435 – Express du Parc/Côte-des-Neiges : 20

125 – Ontario : 17

45 – Papineau : 13

Renseignements : Marc-André Viau, attaché de presse de l’Opposition officielle à la Ville de Montréal, 514 872-1108 / 514 348-6226, marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.