Valérie Plante s'engage à créer un réseau express vélo sécurisé à Montréal

Réseau express vélo

Le 6 octobre 2017

En bref

Chaque jour, à Montréal, 116 000 déplacements sont effectués en vélo. Pourtant, les infrastructures sécuritaires offertes aux cyclistes se font encore trop rares. Au cours des trois derniers mois, quatre cyclistes ont perdu la vie dans les rues de Montréal. Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal et aspirante mairesse de Montréal, s’engage à créer un Réseau express vélo (REV) afin d’offrir aux Montréalais des aménagements cyclistes sécuritaires. Le REV prévoit la création de 140 km de pistes cyclables sécurisées réparties sur 7 axes très achalandés pour la circulation cycliste. Ce projet fait partie de la stratégie vélo de Projet Montréal qui vise à garantir la sécurité de tous les usagers, à bonifier le réseau existant en créant les liens cyclables manquants, à améliorer l’accès au centre-ville et à mieux desservir les quartiers enclavés.


Faits saillants
 

  • Le Réseau express vélo offrira aux Montréalais un réseau cyclable sécuritaire dans des axes permettant un haut débit de circulation  afin d’offrir aux cyclistes une connexion directe, rapide et sécuritaire à leur lieu de travail.

  • Le Réseau express vélo desservira des axes achalandés pour les cyclistes, en privilégiant des passages sécurisés sur les artères et les viaducs, afin d’assurer une connectivité nord-sud et est-ouest. Voici les axes qui seront proposés et soumis à une consultation publique :

    • Thimens / Vendôme

    • De Castelneau / Place d’Armes

    • Gouin / Notre-Dame E.

    • Anjou / Hippodrome

    • Viau / Van Horne

    • Pied-du-Courant / Vendôme

    • Tétreaultville / Canal de Lachine

  • Le REV, qui offrira à terme 140 km de pistes cyclables protégées unidirectionnelles, sera déployé sur un horizon de 4 ans, à raison de 35 km par année.

  • Parallèlement à la mise en œuvre du REV, Projet Montréal s’engage à accroître la sécurité des usagers du réseau cyclable montréalais en réalisant les aménagements suivants :

  • 20 sas vélo par année,

  • Recul des lignes d’arrêt,

  • Ajout de zones tampons anti-emportiérage,

  • Réaménagement des viaducs dangereux.

  • Projet Montréal s’assurera également d’offrir davantage de stationnements à vélo et travaillera de concert avec le SPVM et les partenaires de la Ville pour contrer le fléau du vol de vélos.

  • Afin de desservir adéquatement les quartiers enclavés, Projet Montréal améliorera la connectivité des liens cyclables existants en complétant ou réalisant les tronçons manquants, notamment pour relier le réseau à Parc-Extension, Saint-Michel, Hochelaga-Maisonneuve, Le Sud-Ouest, Verdun et Lachine.

  • Une analyse de Polytechnique Montréal prouve que 22% des déplacements motorisés seraient transférables au vélo si des infrastructures sécuritaires étaient offertes, ce qui libérerait de l’espace sur nos routes congestionnées.

 

Citations

 « Tant de Montréalais aimeraient prendre leur vélo pour se déplacer au quotidien, mais n’osent pas le faire parce que les aménagements ne sont pas sécuritaires et qu’ils craignent pour leur vie. Le réseau cyclable de Montréal a été construit dans les années 1980 et n’est plus adapté. Il faut construire de nouveaux aménagements qui répondent aux besoins des cyclistes d’aujourd’hui. Je me déplace quotidiennement à vélo et je constate à quel point les besoins sont grands et les problèmes nombreux. Avec mon équipe, qui a une expérience incomparable en matière d’enjeux cyclistes, je saurai offrir un réseau cyclable sécuritaire, efficace, digne des meilleures villes cyclables. » - Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal et aspirante mairesse de Montréal

 « L’administration sortante n’a jamais pris l’enjeu du cyclisme au sérieux et s’est contentée, pendant quatre ans, de peindre des lignes sur la chaussée trouée de crevasses et de nids-de-poule. Les Montréalais méritent mieux qu’un réseau qui fait du surplace et qui ne privilégie pas la sécurité de ses usagers. En réalisant le Réseau express vélo, nous nous attaquerons à un besoin urgent de sécuriser un réseau très achalandé et emprunté chaque jour par des dizaines de milliers de cyclistes. C’est un plan d’urgence qui devra bien entendu par la suite être développé et bonifié. » - Marianne Giguère, porte-parole de Projet Montréal en matière d’enjeux cyclistes

 

Please check your e-mail for a link to activate your account.
    commented on Valérie Plante s'engage à créer un réseau express vélo sécurisé à Montréal 2017-10-08 11:19:02 -0400
    Je me réjouis de ce projet. Je me demande toutefois pourquoi il n’y a pas d’axe nord-sud pour l’est de la ville entre Saint-Michel et Lacordaire? Dans ce secteur les pistes sont inappropriées ou inexistantes pour faire des déplacements rapides et sécuritaires. J’ai d’ailleurs subi un accident l’an dernier en voulant me rendre à Montréal-Nord en vélo à partir d’Hochelaga. On fait du vélo et on vote à l’Est!
    commented on Valérie Plante s'engage à créer un réseau express vélo sécurisé à Montréal 2017-10-06 21:43:11 -0400
    il manque un axe nord/sud dans l’est, à quelque part entre Pie-IX et Lacordaire
    posted about Valérie Plante s'engage à créer un réseau express vélo sécurisé à Montréal on Facebook 2017-10-06 20:59:24 -0400
    Valérie Plante s'engage à créer un réseau express vélo sécurisé à Montréal