Projet Montréal demande le retour de la dalle-parc de l’échangeur Turcot

Montréal, le mardi 21 mars 2017 – Projet Montréal joint sa voix à celle de la coalition qui a appelé aujourd’hui au retour immédiat du lien piéton et cycliste initialement prévu dans le projet de réaménagement de l’échangeur Turcot. La dalle-parc devait permettre de lier la falaise Saint-Jacques et le secteur du canal de Lachine de façon sécuritaire.

« Les ministres des Transports qui se sont succédés ont tous refusé de dire qui avait fait disparaître la dalle-parc des plans du nouvel échangeur Turcot et se sont contentés de se renvoyer la balle. Au bout du compte, il semble que rien n’a été fait pour qu’elle fasse partie du projet final. Aujourd’hui, nous demandons au ministre Laurent Lessard de faire preuve de leadership et d’assurer aux Montréalais que ce lien sera bel et bien construit, tel qu’annoncé au départ », a déclaré Craig Sauvé, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de transports.

Le ministre Lessard avait indiqué en novembre son intention de remédier à la situation. Projet Montréal déplore qu’aucune action n’ait été prise depuis pour réintégrer la dalle-parc au projet Turcot. « Ce lien permettrait non seulement aux Montréalais d’éviter de longs détours; il leur offrirait aussi une solution sécuritaire pour traverser l’échangeur Turcot. Il permettrait également de connecter le quartier Notre-Dame-de-Grâce et les arrondissements du Sud-Ouest et Lasalle. Il s’agirait du seul aménagement piéton et cycliste structurant pour les collectivités locales dans l’échangeur Turcot qui, sans la dalle-parc, continuera d’être un obstacle quasi infranchissable en transport actif », a déploré Peter McQueen, conseiller de Notre-Dame-de-Grâce.

Projet Montréal rappelle que l’élaboration de grands projets d’infrastructures urbaines doit toujours tenir compte des usagers du transport en commun et des transports actifs. « Le ministère des Transports a admis que la dalle-parc avait été retirée du projet en raison de son coût, qui se limite pourtant à 1% du coût de l’échangeur Turcot, évalué à 4 milliards de dollars. Le message qu’on envoie aux piétons et cyclistes du Sud-Ouest et de NDG, c’est que pour circuler d’un quartier à l’autre, il faut absolument prendre son automobile. Nous sommes d’avis qu’investir dans des aménagements sécuritaires pour tous ne peut plus être une option en 2017. Ça doit devenir la norme », a conclu Craig Sauvé.

 

Renseignements : 
Marc-André Viau, attaché de presse, Opposition officielle à la Ville de Montréal 514 872-1108 / 514 245-6838 marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.