STM : cinq pannes en trois jours, une situation inacceptable pour les usagers

Pour une cinquième fois en trois jours et une deuxième fois en pleine heure de pointe, les usagers du métro ont dû composer avec une interruption de service jeudi matin. La Société de transport de Montréal (STM) étant avare de commentaires sur les circonstances de ces incidents, Projet Montréal déplore qu’il ne soit pas possible, pour le moment, de savoir précisément ce qui a mené aux cinq interruptions de service. Mais dans au moins quatre cas, il semble que les équipements de la STM soient en cause.

« La situation est grave. Les interruptions de service qui se répètent dans le métro font diminuer, à chaque fois, le niveau de confiance des usagers envers leur réseau de transport en commun. Si le service n’est pas fiable et efficace, les Montréalais seront de plus en plus nombreux à délaisser le transport en commun au profit de la voiture. La preuve en est que pour la première fois en dix ans, la STM a connu une baisse de son achalandage en 2015. Le maire Denis Coderre et le président de la STM, Philippe Schnobb, doivent cesser de se terrer dans un mutisme indéfendable et annoncer un virage important pour rétablir la confiance des usagers et la fiabilité du service », déclare Craig Sauvé, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de transport.

« Les équipements du métro vieillissent. On le sait depuis longtemps. Pourtant, outre l’achat des Azur, la STM n’a pas prévu investir dans ses infrastructures. C’est ainsi qu’on se retrouve un mardi matin avec un train qui fume, avec un service de communication qui flanche deux fois en deux jours et avec un train qui s’immobilise entre deux stations sans raison. Depuis l’élection de Denis Coderre, la STM a cessé d’investir dans ses infrastructures, ses équipements et dans des projets d’avenir. D’ailleurs, cette dernière a laissé dormir, depuis 2013, une somme d’un milliard de dollars qu’elle avait pourtant inscrite dans son Programme triennal d’immobilisation (PTI). Il est urgent de rectifier le tir », ajoute Craig Sauvé.

Manque flagrant de leadership

Projet Montréal dénonce vivement que la semaine d’enfer qu’ont connu les usagers de la STM n’ait pas eu d’écho au sein de l’administration Coderre ou chez Philippe Schnobb. « Les usagers ont dû composer avec cinq pannes en trois jours cette semaine. Pendant ce temps, ni le maire Coderre, ni le président de la STM n’ont pris la peine de s’exprimer sur le sujet et de s’excuser auprès des Montréalais qui ont été prisonniers d’un métro stoppé parfois pendant plus d’une heure. Le maire Coderre et Philippe Schnobb étaient cette semaine aux abonnés absents. Les usagers méritent mieux. Ils méritent d’avoir des réponses à leurs questions, ils méritent que leurs frustrations soient entendues et ils méritent un système de transport en commun fiable, efficace et confortable. La STM a besoin d’un leadership fort et force est de constater que le maire Coderre et Philippe Schnobb sont absolument incapables de lui offrir », conclut Craig Sauvé.

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, attachée de presse, Cabinet de l’opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.