Réaction de l’Opposition officielle à la diminution de la transparence et du pouvoir citoyen

Valérie Plante

Montréal, le jeudi 4 mai 2017 – L’Opposition officielle est extrêmement préoccupée par la décision du gouvernement du Québec d’abolir l'obligation de colliger les indicateurs de gestion, lesquels permettaient au Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal d'établir son palmarès annuel.

 « Cette décision va à l’encontre de la politique de données ouvertes de la Ville de Montréal et à la tendance générale en matière de bonne gouvernance et de transparence accrue de la part des gestionnaires publics. Le contraste est d'ailleurs frappant entre le retour des données détaillées du formulaire long du recensement fédéral, qui ont été dévoilées hier, et l’absence de données municipales disponibles », a déclaré Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle.

 Enfin, l’Opposition officielle à l’Hôtel de ville de Montréal n’est nullement rassurée par les propos du premier ministre Philippe Couillard, qui a affirmé qu’un processus de consultation « au moins aussi et probablement plus efficace » serait éventuellement mis en place pour remplacer les référendums municipaux. « Un processus de consultation ne remplace en rien le droit démocratique des citoyens de faire pression sur les élus et les promoteurs afin que ceux-ci développent de meilleurs projets qui tiennent compte des besoins de la collectivité », a conclu Valérie Plante. 

 

Renseignements :

Marc-André Viau, attaché de presse, Opposition officielle à la Ville de Montréal 514 872-1108 / 514 245-6838 marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

Please check your e-mail for a link to activate your account.