Valérie Plante s'engage à rendre le transport en commun plus abordable

 

En bref

Au cours des dix dernières années, le prix de la passe mensuelle donnant accès au réseau de la Société de transport de Montréal (STM) a grimpé de 25,50$, soit une augmentation de 30% du coût total. Afin de rendre le transport en commun accessible à tous les Montréalais, Valérie Plante s’engage à mettre en place une tarification sociale à la STM. Cette tarification permettrait aux personnes sous le seuil de faible revenu d’obtenir un rabais de 40% sur le prix de la passe mensuelle. La cheffe de Projet Montréal et aspirante mairesse de Montréal s’engage aussi à offrir le transport en commun gratuitement aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes de 65 ans et plus.

 

Valerie_Plante_Craig_Sauve_tarification_sociale.jpg

 

Faits saillants

  • Projet Montréal s’engage à mettre en place une tarification sociale à la STM. Les personnes sous le seuil de faible revenu obtiendront un rabais de 40% du prix de la passe mensuelle de la STM.

  • Les enfants de moins de 12 ans auront accès au réseau de la STM gratuitement, une mesure concrète pour attirer et retenir les familles sur l’île.

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus auront accès au réseau de la STM gratuitement, une mesure déjà implantée dans plusieurs municipalités québécoises, dont Laval depuis 2014.

  • Plusieurs villes canadiennes ont déjà mis en place des tarifications sociales. Ottawa offre un rabais de 50% aux personnes à faible revenu, tout comme Guelph. Regina offre un rabais de 68% aux prestataires de programmes gouvernementaux, alors que Calgary a adopté un modèle progressif où le prix de la passe mensuelle varie en fonction des revenus des usagers.

  • La tarification sociale et la gratuité seront financées en partie par le Fonds vert, par l’enveloppe que recevra Montréal pour la lutte contre la pauvreté et par une entente à conclure avec Québec pour le soutien financier au transport des écoliers. Rappelons que Montréal est la seule ville du Québec qui n’obtient pas d’enveloppe du gouvernement pour financer le transport scolaire.

  • La transition vers la gratuité et l’implantation d’une tarification sociale débutera au cours des quatre prochaines années et sera implantée de façon progressive, en conformité avec la nouvelle structure de gouvernance et en fonction du financement à obtenir du gouvernement du Québec.

 

Citations

« Pour aider les Montréalais à prospérer, nous devons les aider à se déplacer facilement et à un prix raisonnable. En 2013, les Montréalais s’étaient fait promettre une tarification sociale qui n’a jamais vu le jour. Alors que le maire sortant est allé à Québec pour obtenir l’ouverture des bars jusqu’à 6 h, nous allons aller à Québec pour obtenir des gains afin d’améliorer la qualité de vie de tous les Montréalais. Favoriser la mobilité et l’autonomie des Montréalais, peu importe leur âge ou leur statut, c’est une priorité pour Projet Montréal. C’est une question d’équité sociale et intergénérationnelle. » - Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal et aspirante mairesse de Montréal

« Plusieurs villes canadiennes ont mis en place une tarification sociale pour permettre à leurs citoyens à accéder au marché du travail, aux établissements d’éducation, aux établissements de santé, aux activités culturelles et aux services. Il est temps que Montréal emboîte le pas. Il faut aussi agir pour rendre notre ville plus dynamique, plus ouverte et plus inclusive. La tarification sociale et la gratuité du transport en commun pour les enfants de moins de 12 ans et les personnes âgées de 65 ans et plus nous permettra d’y arriver. » - Craig Sauvé, porte-parole de Projet Montréal en matière de transport

Please check your e-mail for a link to activate your account.