Un projet immobilier insensé en 2021

Montréal, le 5 février 2021 - Alors que des efforts extraordinaires sont déployés par la Ville de Montréal pour protéger les espaces verts, augmenter la canopée et lutter contre les îlots de chaleur, Projet Montréal juge qu’il est totalement insensé que l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro accepte la demande dérogatoire d’un promoteur immobilier qui souhaite raser en bonne partie un boisé d’arbres matures, le boisé Bourque, pour y ériger un complexe immobilier de 359 unités.

« Comment est-ce que Jim Beis et l’équipe d’Ensemble Montréal peuvent, en 2021, faire la promotion de ce genre de développement immobilier? Pendant qu’on se démène pour verdir la ville, de l’autre côté on raserait un boisé mature? Ça n’a aucun sens, et j’appuie totalement et entièrement les citoyen·ne·s, dont Mme Sue Stacho, qui se mobilisent pour lui faire entendre raison », a déclaré Robert Beaudry, responsable des dossiers de l’habitation et des grands parcs au comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Comme responsable du dossier de l’habitation au comité exécutif, je suis le premier à promouvoir la densification. Mais je sais surtout que ce n'est pas en développant la ville n’importe comment, en jouant sur le zonage en catimini, qu’on va développer notre ville durablement, alors même qu’il y a assurément d’autres options plus propices pour ce projet. Ce projet, ce n’est pas du développement durable, c’est du développement à courte vue. Et c’est la dernière chose dont Montréal et les résident·e·s de Pierrefonds-Roxboro ont besoin en ce moment, alors que la pandémie a mis en lumière à quel point les espaces verts étaient vitaux au bien-être des Montréalais·e·s », a poursuivi Robert Beaudry.

« Il est minuit moins une dans ce dossier, puisque le conseil d’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro pourrait être appelé dès lundi prochain à se prononcer sur la demande de dérogation du promoteur. À ce jour, les commentaires du maire Beis laissent croire que son idée est faite, même s’il n’ose pas le dire publiquement et qu’il cherche à passer le projet par la porte arrière. C’est franchement déplorable », a conclu Robert Beaudry.

- 30 - 

 

Source : 

Julien Acosta
Directeur des communications
Projet Montréal
514 993-8543