RDP-PAT fait un virage vert dans l'encadrement des projets immobiliers et d'aménagement sur son territoire.

Montréal, le 10 mars 2021 - Dans un contexte de lutte contre les changements climatiques, l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles mène des actions concrètes pour réduire l'impact des aménagements urbains sur l'environnement et a adopté, hier lors du conseil d'arrondissement, une révision de ses règles d'urbanisme afin de mettre de l'avant un encadrement plus écologique des projets de construction et d'aménagement sur son territoire.

« Notre arrondissement se développe rapidement et nous devons penser les projets immobiliers en ayant en tête les 50 ou 75 prochaines années, explique la mairesse Caroline Bourgeois. On a vu des projets dans les dernières années avec des résultats plus ou moins heureux, alors il fallait agir pour que collectivement, on soit fier de ce qui se construit dans notre secteur.

RDP-PAT a fièrement formulé son engagement envers les principes d'une économie verte en étant le premier arrondissement à adopter des mesures visant l'instauration de bornes de recharges électriques dans les projets de construction ou de transformation (pré-câblage ou électrification d'unités de stationnement). Ces actions visent à anticiper et favoriser l'arrivée de véhicules électriques dans les prochaines années.

Déjà une référence dans l'aménagement de stationnements écologiques, RDP-PAT a mis en place des mesures pour verdir les espaces gris tout en permettant l'absorption des eaux pluviales directement dans le sol. L'augmentation des surfaces végétalisées dans les aires de stationnement et la plantation d'espèces végétales indigènes (locales) adaptées aux aires de stationnement et à l'hiver, permettent ainsi de réduire le nombre de polluants résiduels des voitures sur le site. L'arrondissement a aussi doublé le pourcentage minimum de verdissement des cours avant des résidences.

RDP-PAT a aussi prévu des mesures pour les nouvelles constructions afin qu'elles s'adaptent aux nouvelles technologies développées en matière d'économie d'énergie et d'utilisation d'énergie naturelle. C'est le cas des toitures solaires qui utilisent l'énergie du soleil pour produire de l'électricité. L'emploi de fenêtres à rendement écoénergétiques et les pare-soleils architecturaux sont aussi des mesures qui permettent de réduire la consommation d'énergie.

Ces nouvelles dispositions réglementaires font suite à deux autres projets d'amendements aux règlements d'urbanisme réalisés au cours des 12 derniers mois, concernant les normes d'agriculture urbaine et l'identification de dix nouvelles zones de conservation.

« Ces mesures permettent à RDP-PAT de mieux faire face aux enjeux qui touchent notre collectivité, d'augmenter la qualité de vie de nos citoyens et de nous positionner parmi les chefs de file face à ce nouveau défi planétaire qui comportent des effets locaux de plus en plus visibles » ajoute la mairesse.

Ces nouvelles mesures réglementaires s'inscrivent  en cohérence avec les orientations contenues dans le Plan d'action en développement durable et de sa Politique d'agriculture urbaine ratifiés par l'arrondissement.

Liquid syntax error: Error in tag 'subpage' - No such page slug
Please check your e-mail for a link to activate your account.